Recherche

Les activités et les intérêts scientifiques du PHI – Centre de recherche en philosophie de l’ULB sont représentatifs de différentes grandes orientations présentes dans la recherche et la pratique philosophique contemporaine.  Nous tenons à la pluralité de ces lignes directrices.  Il y a en elle, en effet, une diversité qu’il ne serait pas souhaitable de réduire et dont on peut d’ailleurs supposer qu’elle ne serait pas réductible. Par-delà les formules générales et éventuellement creuses, du type « richesse dans la diversité », la philosophie s’est toujours caractérisée – depuis les premiers penseurs de la Grèce présocratique jusqu’aux pensées actuelles de la différence – par la pluralité et l’inachèvement des tentatives d’apporter de l’intelligibilité à l’expérience humaine. Cette diversité interne à son institution est à l’image de l’incessant renouveau de la pensée vivante dans toutes les activités de recherche et dans toutes les disciplines.  

Six axes majeurs de recherches, portés chaque fois par un groupe de chercheurs, et héritant dans certains cas d’une tradition déjà longue, organisent actuellement la vie scientifique du PHI :

   • le Groupe de philosophie ancienne et médiévale
   • le Groupe d’études constructivistes – GECO
   • le Laboratoire de phénoménologie et d’herméneutique
   • le Groupe Perelman de philosophie politique et philosophie du droit
   • le Groupe de recherche en ontologie formelle et logique développementale
   • les recherches du Centre européen pour l’étude de l’argumentation
   • Groupe de recherche en philosophie moderne

Ces différentes lignes de recherches se rencontrent et se croisent en outre dans le cadre d’un séminaire collectif de recherche, essentiellement axé vers les doctorants : le séminaire du PHI. Celui-ci portera en 2011-2012 sur la question « Qu’est-ce qu’une ontologie de la relation ? ».

. : © 2010 | copyright : .