Chaire Perelman et Prix Tyteca

Fondées en  hommage à l’homme dont elles portent le nom, la Fondation et la Chaire Perelman financent chaque année la venue de spécialistes de renom dans les différents domaines dans lesquels Chaïm Perelman fut actif : la philosophie du droit,  l’histoire de la philosophie et la rhétorique et l’argumentation.

Né en 1912 à Varsovie, Chaïm Perelman émigre dès 1925 à Bruxelles. Professeur de philosophie morale, de logique et de métaphysique à l’Université Libre de Bruxelles jusqu’en 1978, ses recherches influencent les domaines du droit, de la rhétorique et de l’argumentation.

Influencé par Eugène Dupréel, son prédécesseur à l’Université Libre de Bruxelles, il retient de son enseignement les concepts de notions confuses, la notion de raisonnable (en lieu et place de celle de rationnel) et hérite de son approche sociologique du droit et de la connaissance.

Associé à Lucie Olbrechts-Tyteca* (voir ci-dessous), son assistante « volontaire », il publie en 1958  son célèbre Traité de l’argumentation : la nouvelle rhétorique dans lequel il défend l’existence d’une rhétorique argumentative, qui tente, contre un certain « mépris » platonicien pour la rhétorique, de dévoiler la logique et les structures argumentatives sous tendant les jugements de valeur, sans sombrer dans le logicisme, en privilégiant l’analyse des raisonnements non formels, en lieu et place d’une analyse comme celle qui se développe dans le cadre de la logique formelle. C’est l’émergence du raisonnable plutôt que du rationnel. Cet ouvrage fera des ses auteurs les figures de proue de la rhétorique européenne.

La pensée de Perelman fut très novatrice en ce qu’elle donna lieu à l’émergence d’une approche rhétorique du droit qui bouleversa la philosophie du droit jusqu’alors coincée entre le droit naturel, l’approche positiviste et l’approche réaliste qui niait la spécificité juridique des énoncés juridiques.

Liste des titulaires de la Chaire Perelman depuis sa création en 1990 (en suivant une tournante entre le domaine de la philosophie du droit, de la rhétorique et de l’argumentation et de l’histoire de la philosophie):


 1990-91 Marc Fumaroli  Collège de France
 1991-92 George Fletcher  Columbia University (NY)
1992-93 L. Ferry et A. Renaut  Université de Caen
1993-94  Judith Schlanger  Université de Jérusalem
1994-95  P.-A. Taguieff  Dir. Recherches CNRS
1995-96  Thomas Gil  Université technique de Berlin
1995-96
 Remo Bodei  Université de Pise
1996-97
 Mireille Delmas-Marty  Institut universitaire de France
1996-97
 Miguel Abensour  Université de Paris VII
1997-98
 Enrico Berti   Université de Padoue
1997-98
 Anne Fagot-Largeau  Université de Paris I Panthéon
1998-99
 Barbara Cassin  Dir. Recherches au CNRS
1999-2000
 Dominique Lecourt  Université de Paris VII
2000-2001
 Julia Kristeva  Paris VII, Docteur honoris causa ULB
2001-2002
 Antoine Garapon  Institut de Hautes Etudes sur la Justice
2002-2003
 Jacques Wunenberger  Université de Lyon
2003-2004
 François Jullien  Université de Paris 7
2004-2005
 Bernard Edelman  Paris, EHESS
2005-2006
 Jerrold Levinson  Université du Maryland
2006-2007
 Jean-François Kervégan  Université de Paris 1
2007-2008
 Ruth Amossy  Université de Tel Aviv
2008-2009
 Michel Troper  Université de Paris X
2009-2010
 Alain de Libera  Université de Genève
2010-2011
 Michel Rosenfeld  Cardozo Law School
 2011-2012  Marc Angenot  McGill University
 2012-2013  Monique Dixsaut  Université de Paris I
 2013-2014  Etienne Balibar  Université Paris Ouest Nanterre
 2014-2015 Ali Benmakhlouf  Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne

2015-2016
Dominik Perler
Université Humboldt (Berlin)
2016-2017
Judith P. Butler
Université de Berkeley

* Lucie Olbrechts-Tyteca (1899-1987), est une sociologue belge, assistance « volontaire » de Chaïm Perelman. Co-auteur de son célèbre  Traité de l’argumentation : la nouvelle rhétorique, dans lequel ils développent « la nouvelle rhétorique », elle travaille aussi sur le lien entre la rhétorique et la bande dessinée et publie en 1974 Le comique du discours aux Presses de Bruxelles.
Le « prix Tyteca », qui porte son nom, récompense chaque année le meilleur étudiant de philosophie ou d’éthique sur la base des résultats obtenus lors des deux années de master. Au cours de la remise des prix, le lauréat présente son mémoire lors d’une conférence devant l’ensemble des membres des filières de philosophie et d’éthique.

Liste des lauréats du prix Tyteca :

2009-2010  Nicolas Zaks, « De la théâtralité de la vie quotidienne à la question du faux chez Platon », Philosophie  
 2010-2011 Evelyne de Mevius, « Ethique reconstructive et identité postnationale », Ethique.
 2011-2012 Julie Colaiacovo, « La fêlure », Philosophie.
 2012-2013

Quentin Hiernaux, « Entre philosophie de la biologie, sémantique et ontologie : aspects du problème de l’espèce naturelle à travers son traitement chez Kripke », Philosophie.
 2013-2014Raphaël Van Daele, « La notion de structuration dans la pensée chinoise : fixation et mutation», Philosophie.
 2014-2015François Fekete de vàri, « Agir le savoir, penser la praxis du genre. Réflexions à partir de Judith Butler et Michel Foucault », Philosophie. 
2015-2016
Déborah Brosteaux, "La vengeance de Médée ou la manifestation pure des corollaires : épreuves de la cruauté", Philosophie.

. : © 2010 | copyright : .